En ce début de semaine, c’est le Liban qui est à l’honneur au festival de Cannes ! A l’occasion de la projection de “Et maintenant, on va où ?” de Nadine Labaki présenté ce soir en sélection “Un certain regard”, son Excellence le Ministre du Tourisme de la République du Liban Fady Abboud a offert à un ensemble d’invités triés sur le volet un déjeuner qui restera dans les annales du pavillon libanais. Bien que le Liban soit présent à Cannes depuis maintenant 7 ans, c’est la première que le Ministre du Tourisme fait le déplacement au festival.

Avant même de pénétrer dans le cadre lumineux et raffiné de la Plage Blanche, lieu de la réception, il était difficile de ne pas voir les drapeaux du pays du cèdre flotter entre les étendards des palaces Carlton et Martinez. A mi-chemin entre terre et mer, le “Déjeuner en l’honneur du cinéma libanais”, adossé à la Croisette et les pieds sur la plage a offert aux convives un moment d’échanges et de décontraction.

Stars du jour, Nadine Labaki et SE Fady Abboud n’ont cessé d’être interviewés et photographiés par la presse ou par les invités. Le reste de l’équipe du film, ainsi que Anne Dominique Toussaint (productrice), Hania Mroué (Métropolis), Georges Shoucair (producteur), Antoine Khalifé (ART) étaient également présents.

Ce déjeuner, imprégné du glamour ambiant, a été néanmoins un évènement riche en enjeux : il s’agissait à la fois de rendre hommage aux fidèles partenaires cannois du pavillon libanais tout en incitant d’autres acteurs culturels, médiatiques et politiques à promouvoir le Liban comme un lieu de création artistique et de tournage. Serge Akl, directeur de l’Office du Tourisme du Liban à Paris a fait un discours très remarqué, remerciant les différentes institutions représentées (Eric Garandeau – Président du Centre National du Cinéma (CNC), Jérome Seydoux – Président de Pathé, Eric Leroy -Président des Archives Nationales, ainsi que les représentants de l’Union Européenne, de France Télé Production et de Arte)  et rappelant l’unicité de l’offre touristique et culturelle du Liban. Il a également insisté sur le caractère exemplaire de la participation du Liban au festival de Cannes, fruit de la collaboration de deux équipes ministérielles d’obédience politique différente.

Les invités sont repartis chacun avec un sac de cadeaux offerts par Armox Lux partenaire de la Plage Blanche. Tandis qu’une partie des invités retournait travailler ou allait se préparer pour la projection de “Et maintenant, on va où ?” prévue plus tard dans la soirée, Monsieur le Ministre, Michel Habis (conseiller du Ministre), Serge Akl, Myriam Arab (directrice Marketing et Ventes du Marché du film), Marwa Akkari (Chef de Cabinet du Ministre de la Culture) et leurs équipes respectives se sont éclipsés pour assister à une série de rencontres avec différents interlocuteurs officiels français et étrangers présents sur le Village international du Marché du film En effet, ces derniers ont à peine eu le temps de se reposer avant d’aller rencontrer le Ministre de la Culture britannique, Ed Vaizey, au pavillon du Royaume-Uni. Monsieur le Ministre et Ed Vaizey ont notamment échangé sur les industries cinématographiques de chaque pays et du système de soutien financier aux films tournés au Royaume-Uni.

L’équipe a ensuite enchainé avec une visite au pavillon turc où le Ministre du Tourisme  a échangé avec Dr. Ahmet Boyacioglu et des représentants du Ministère de la Culture et du Tourisme. Ces derniers ont expliqué comment le soutien institutionnel et privé au film turc (cinéma et télévision) leur permettait de véhiculer une image positive de la Turquie en Europe de l’Est, au Caucase et au Moyen-Orient, en en faisant un outil de communication touristique incontournable. Puis direction Film France, où Monsieur le Ministre a été reçu par Patrick Lamassoure (délégué général) qui nous a présenté le nouveau projet de soutient financier de la France à des tournages étrangers sur son territoire. Ce projet a multiplié par 5 les recettes de l’Etat dans le secteur en un an ! Monsieur le Ministre a invité M. Lamassoure à venir au Liban afin d’y lancer les bases d’un système similaire de soutien au cinéma.

Pour finir, Monsieur le Ministre, le Commandant Jean Luc Messager et le Major Roland Thoulouze se sont retrouvé au pavillon du Ministère français de la Défense. Ces derniers se sont entretenus, entre autres, sur la possibilité d’une coopération franco-libanaise concernant la mise à disposition au public libanais de nombreux enregistrements vidéos réalisées par l’armée française pendant et après la Première guerre mondiale. Ce projet, qui valorise un pan de l’histoire commune aux deux pays, a suscité un fort enthousiasme de la part de tous les interlocuteurs présents. L’intérêt de cette visite  était également de voir qu’un Ministère a priori non rattaché à la culture ou au tourisme pouvait s’impliquer directement dans le cinéma afin de développer son image et de générer de nouvelles recette pour l’Etat.

Cette dernière rencontre achevée, tout le monde s’est dirigé vers la Plage des Palmes, les points marquants de la journée et la suite de la visite de Monsieur le Ministre au festival de Cannes ont pu être commentés à loisir.